La méthode REBA

La méthode REBA (Rapid Entire Body Assessment) utilise un processus systématique pour évaluer les risques de TMS (Troubles musculo− squelettiques) pour le corps entier et les risques liés à la conception ergonomique associés au travail. C’est une méthode d’observation sensible aux TMS dans différentes variétés de tâches. Elle divise le corps en segments pour qu’il puisse être noté individuellement, par rapport au plan de déplacement.

La méthode REBA permet de fournir un système de notation de l’activité musculaire causée par des postures statiques, dynamiques, changeantes ou instables. Elle donne un seuil d’intervention avec une indication de l’urgence.

Outils disponibles concernant RULA

Automatisez et objectivez vos évaluations en 1 clic avec la solution

Indications

La méthode REBA est utilisée pour évaluer les différentes postures corporelles requises, les efforts énergiques, le type de mouvement ou d’action, la répétition et la difficulté de la prise. Un score est attribué à chacune des régions corporelles suivantes : épaules, coudes, poignets, tronc, nuque, jambes.

Les tables de la méthode sont ensuite utilisées pour compiler les variables de facteur de risque générant un score unique représentant le niveau de risque de TMS.

Restrictions et limites

  • Cette méthode n’est pas recommandée pour évaluer les tâches de manutention manuelle.
  • La méthode REBA examine les forces et l’activité, mais elle se concentre surtout sur les postures de travail.
  • Elle ne tient pas compte de la durée de l’activité, de la période de récupération, ni des vibrations.
  • Elle n’est conçue que pour évaluer séparément le côté droit et le côté gauche du corps et il n’existe pas de méthode prévue pour combiner les scores afin d’obtenir un résultat pour tout le corps.
  • Les effets cumulatifs de toutes les activités exercées dans le cadre d’un travail ou d’une tâche ne sont pas pris en compte.
  • La méthode REBA ne permet pas d’évaluer avec précision les tâches liées aux petites manipulations d’objets avec les mains.
  • Elle ne permet pas d’évaluer les tâches nécessitant de long déplacement ou des tâches très variées et imprévisibles.
  • Cette méthode manque de précision pour analyser la fréquence des efforts ou certaines postures très spécifiques à la production.

Déroulement de l'analyse

ETAPE 1 - Analyse de la demance

Analyse de la demande et élaboration des critères de choix des situations de travail à observer.

ETAPE 2 - Observation des postes de travail

  • Observation de tous les éléments du poste de travail (opérateur, les différents flux de personnes, les outils utilisés). 
  • Identification des interactions possibles entre les différents éléments.
  • Sélectionner la posture à évaluer ainsi que la partie corporelle .

ETAPE 3 -Évaluation de l'activité

Déterminer le score pour chaque côté du corps. Obtenir le score global et le niveau de risque associé.

ETAPE 4 - Traitement des résultats de l'analyse

Revoir la notation de chaque partie du corps pour déterminer où les actions sont nécessaires.

ETAPE 5 - Formulation des solutions

Adapter le poste de travail et introduire des améliorations vis-à-vis des risques ergonomiques identifiés.

ETAPE 6 - Évaluation des mesures correctives

Une fois les changements effectués, réévaluer avec la grille REBA pour valider les résultats.

Découvrez les outils d'évaluation ergonomique préconisées par l'INRS

Outils d’évaluation des facteurs de risques biomécaniques

Les différentes méthodes d’évaluation de la charge physique au travail se base sur trois approches comme proposé par l’INRS: la première consiste à des méthodes d’observation, la deuxième consiste à l’évaluation subjective du ressenti de l’opérateur et la troisième à des méthodes de mesure comme la norme NF X35-109 pour des sollicitations biomécaniques de l’appareil locomoteur dans le cadre d’une démarche de prévention des troubles musculosquelettiques (TMS).